Service d'orthoptie

Missions
 

"Le service d'orthoptie, dont les actes sont gratuits, est chargé du dépistage et du traitement orthoptique et pléoptique des personnes présentant une amblyopie, des troubles de la vision binoculaire, de la prise en charge des personnes présentant une basse vision ou des perturbations du champ visuel en mono- et binoculaire" comme indiqué dans la loi du 24 novembre 2015 modifiant la loi modifiée du 21 novembre 1980 portant sur l’organisation de la Direction de la santé.

Selon l’Art.7. du Règlement grand-ducal du 24 octobre 2011 déterminant le contenu et la fréquence des mesures et examens de médecine scolaire et le fonctionnement de l'équipe médico-socio-scolaire, dans les classes du 1er cycle de l'enseignement fondamental, les contrôles de la vision (bilan visuel) sont assurés par le service orthoptique et pléoptique (SOP) de la Direction de la santé.

Activités courantes

Dépistage visuel

Le Luxembourg a mis en place un système de dépistage visuel qui permet de suivre votre enfant à partir de ses 10 mois jusqu’à sa rentrée au cycle 1.1 de l’école fondamentale.

Ces consultations sont gratuites et facultatives.

A partir de 10 mois

Ce dépistage visuel gratuit s'adresse aux enfants de 10 mois à 4 ans. Une invitation individuelle est envoyée durant la première année de vie de l’enfant, ainsi qu'à l’âge de trois ans. Des contrôles supplémentaires peuvent être effectués en fonction des résultats des différents examens.

Si l'enfant n'a pas pu se rendre à l'un de ces contrôles, le service d'orthoptie peut être contacté pour un nouveau rendez-vous.

Bilan orthoptique
  1. Le bilan de dépistage est effectué par un orthoptiste diplômé. Il contrôle:
    • les paupières, les globes oculaires et les pupilles par un examen externe
    • le parallélisme des yeux,
    • la qualité de la vision binoculaire,
    • l’acuité visuelle et la réfraction.
  2. Le bilan orthoptique n’est pas un examen ophtalmologique 
    Il est important de préciser que le bilan orthoptique n'est pas un examen ophtalmologique:
    • ce bilan ne comprend pas d’examen du fond de l’œil,
    • aucune prescription médicale ne peut être effectuée lors de ce bilan.
  3. Résultats du bilan
    • Les résultats du bilan orthoptique sont notés dans le carnet de santé.
    • La date du prochain bilan de dépistage est également mentionnée.
En cas de problème visuel

En cas de problème visuel, l’orthoptiste remet directement aux parents une lettre à adresser à l'ophtalmologue. Cette lettre reprend les résultats du bilan orthoptique.

L'orthoptiste conseille aux parents de consulter un médecin ophtalmologue de leur choix en cas de:

  • antécédents liés à la naissance,
  • antécédents familiaux (problèmes visuels importants),
  • suspicion d’un vice de réfraction,
  • acuité mal définie ou insuffisante,
  • anomalie de la vision binoculaire,
  • anomalie oculaire apparente ou décelable dans le cadre du bilan orthoptique.
A partir du 1er cycle de l'école fondamentale

Tous les enfants de l'école fondamentale publique ainsi que certaines écoles privées sont examinés 1 fois par an durant les cycles 1.1. et 1.2. (en 1ère et 2ème année préscolaire).

Dans les classes du cycle 1.1. et 1.2., le bilan orthoptique comprend:

  • une évaluation de l’acuité visuelle et stéréoscopique,
  • un examen de l’état de la motilité oculaire et de la convergence,
  • un examen externe de l’œil
En cas de problème visuel

En cas de mise en évidence ou de suspicion d'un problème visuel, le service d'orthoptie informe par écrit les parents et les conseille de prendre un rendez-vous auprès d’un médecin ophtalmologue de leur choix.

L'ophtalmologue communique ses conclusions au service d'orthoptie qui informe le service médico-scolaire du secteur concerné.

Ensuite, le service médico-scolaire transcrit les résultats du bilan orthoptique et de l'examen ophtalmologique dans le carnet de santé scolaire de l’enfant.

Trouble de la vue
Service d'orthoptie

Avec l'âge, votre vue change. Vous avez de plus en plus de difficultés à lire les petits caractères, votre vue prend plus de temps à s'adapter à la noirceur et elle est plus sensible à la lumière.

Pourtant notre vue est essentielle à notre vie sociale et familiale. Elle garantit notre sécurité et notre autonomie. Il est donc important de la préserver.

Soyez préventif

La prévention reste le remède le plus efficace. Souvent, on consulte trop tard : lorsque les premiers troubles visuels apparaissent et que la maladie est déjà bien avancée.

  • Faites examiner vos yeux une fois par an chez un ophtalmologue, impérativement à partie de 40 ans. Ces examens réguliers sont indispensables pour prévenir les maladies de la vue les plus fréquentes chez les seniors: le glaucome, la cataracte, la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) et la cécité liée au diabète.
  • Utilisez un bon éclairage pour réduire la fatigue de l'oeil.
  • Ne vous exposez pas au soleil sans lunettes de protection.
  • Réduisez les éblouissements en utilisant des lumières adaptées et des filtres sur les ordinateurs.
  • Adaptez, si nécessaire, la correction visuelle à la pratique de votre sport.
  • Mangez sainement : un apport quotidien en vitamines et minéraux évite l'apparition des maladies de l'oeil liées à l'âge.
  • Maîtrisez votre glycémie (taux de sucre dans le sang) afin d'éviter un diabète.
Bilan de basse vision

Le bilan de basse vision s'adresse aux personnes présentant une déficience visuelle ou un rétrécissement du champ visuel. C'est un examen d’expertise qui est normalement effectué en 2 séances auprès du Service d'orthoptie.

La vie quotidienne et les besoins spécifiques des patients sont pris en compte pour les propositions d’aides visuelles.

Prise de rendez-vous

Les patients prennent rendez-vous auprès du Service d’orthoptie :

  • soit sur demande de la cellule d’évaluation et d’orientation de l’assurance dépendance,
  • soit sur base d'une ordonnance établie par un ophtalmologue.
Aides visuelles

Sur base du bilan de basse vision, le service d'orthoptie émet uniquement un avis sur des propositions d'aides visuelles: il ne fournit aucune aide visuelle.

Il transmet ensuite ses propositions à l'assurance dépendance. Et c'est l'assurance dépendance qui décide du fournisseur de l’appareil.

Selon les cas, une visite à domicile est effectuée pour vérifier l'utilisation de l'aide visuelle.

Troubles de la vue les plus fréquents chez les seniors
Cataracte

La cataracte apparaît surtout après 60 ans. Elle se manifeste notamment par une baisse progressive de la vue et une gêne face à la lumière vive. Cette affection est liée au développement d'opacités sur le cristallin. Le seul traitement est chirurgical. Plus tôt elle est détectée, plus le traitement et le suivi sont efficaces.

L'intervention chirurgicale est bien maîtrisée. Elle peut se faire en ambulatoire (entrée le matin à l'hôpital, sortie le soir). Elle peut se faire avec une anesthésie locale de l'oeil et sans avoir besoin d’être endormi.

Glaucome

Le glaucome est une maladie insidieuse qui se développe à partir de la quarantaine : vous ne ressentez aucune douleur, vous n’avez aucun trouble visuel et pourtant vous pouvez être atteint d’un glaucome. Elle se manifeste par une pression trop élevée à l'intérieur de l'oeil, causant la destruction des nerfs de la rétine. Si ce problème n'est pas traité rapidement, il peut aboutir à la perte totale de la vue. Comme les symptômes ne sont pas évidents, il est très important de faire vérifier vos yeux chez un ophtalmologue régulièrement. Cette maladie est traitée à l'aide de gouttes, de médicaments ou d'une chirurgie.

Dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA)

La dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) est la principale cause de cécité chez les personnes âgées de plus de 50 ans. La DMLA est une maladie qui altère la vision centrale. Une tâche noire se projette sur l'objet regardé, le centre du champ visuel est brouillé et tous les détails sont perdus. Elle empêche ainsi de lire, de conduire et de regarder la télévision. Elle peut causer une perte permanente de la vision centrale. Des examens de la vue réguliers permettent de détecter rapidement cette maladie, qui peut mener à une perte totale de la vue. Des traitements au laser peuvent en ralentir la progression.

Cécité liée au diabète

Le diabète, taux de sucre élevé dans le sang, s'il n'est pas traité de manière efficace, c'est-à-dire en ramenant de manière constante une glycémie équilibrée, altère les vaisseaux et artères de l'organisme. Ceux de l'oeil ne sont pas épargnés, engendrant progressivement une cécité qui fait partie d’une complication du diabète.

Conseils si vous souffrez d'une maladie de la vue
  • Consultez régulièrement votre ophtalmologue.
  • Votre ophtalmologue pourra vous renseigner sur la prise en charge éventuelle de l'assurance dépendance.

Dernière mise à jour