Division de la médecine préventive

Missions
 

La loi du 24 novembre 2015 modifiant la loi modifiée du 21 novembre 1980 portant sur l’organisation de la Direction de la santé définit les missions de la division de la médecine préventive comme suit :

"La Division de la médecine préventive a compétence pour toutes les questions concernant la promotion de la santé et la prévention des maladies et des infirmités."

Elle a pour mission de promouvoir et d'encourager les modes de vie sains au sein de la population. Son rôle consiste également à élaborer des outils d'information, d'éducation à la santé et d'évaluation ainsi qu'à développer des programmes et plans nationaux de prévention dans les domaines suivants : l'alimentation saine et  l'activité physique, la santé maternelle et infantile, la santé sexuelle, la santé mentale, les comportements addictifs, les maladies chroniques, la gériatrie, les maladies infectieuses et transmissibles, les accidents, l'antibiorésistance, le don d'organes, le plan canicule et le dépistage de cancers.

L'éducation à la santé et la promotion de la santé visent l'adoption de modes de vie sains, et veulent conférer aux populations le moyen d'assurer un plus grand contrôle sur leur propre santé, pour améliorer celle-ci.

La prévention est un ensemble de mesures à prendre afin d'éviter qu'une maladie, un accident, une épidémie ne survienne. Des mesures visent à prévenir le risque, en supprimant ou en réduisant la probabilité d'occurrence du phénomène dangereux (prévention primaire); à détecter précocement une maladie, à un stade où elle est guérissable (prévention secondaire), à limiter l'étendue ou/et la gravité des conséquences d’une maladie ou d'une invalidité (prévention tertiaire).

Les actions nationales de prévention et de promotion de la santé, initiées par le Ministère de la Santé, s'orientent en général d’après les programmes de prévention/promotion de la santé proposés par l'OMS et la Commission européenne. La Stratégie de la Santé pour Tous de l'OMS prête ainsi le cadre général de la politique proposée.

 

La Division de la médecine préventive comprend également Le Centre de coordination des programmes de dépistage des cancers.

Actuellement au Luxembourg, il existe deux programmes de dépistage organisé

Dernière mise à jour